Introduction

Avec plus de 116 millions de chiffres d'affaire par an, le gaming a totalement sa place parmi les secteurs les plus productifs. Rien qu'en Belgique, 95 studios employant un millier de personnes sont actifs, et c'est sans compter sur les petits développeurs indépendants et passionnés.

Quelques chiffres chocs : Fortnite, le Battle Royale développé par Epic Games, a rassemblé jusqu'à 250 millions de joueurs ! Rockstar Games, le studio de GTA, investit près de 500 millions de dollars dans chaque jeu ! World of Warcraft, pourtant vieux de plus de 15 ans, compte encore 10 millions de joueurs abonnés !

Les plateformes

Depuis l'explosion de l'Esport, différentes plateformes de streaming sont apparues. Au départ sur un pied d'égalité, Twitch s'est imposé comme le leader mondial après son rachat par Amazon en 2014. Malgré tout, chaque plateforme présente ses avantages.

  • Twitch : favorise l'aspect de diffusion instantanĂ©e. Plateforme assez Ă©litiste, sa popularitĂ© la fait Ă©galement souffrir d'une concurrence fĂ©roce. Y seront retransmis tous les Ă©vĂ©nements majeurs, avec pour focus principal le divertissement Ă  tout prix. La communautĂ© n'y est pas toujours très investie, prĂ©fĂ©rant souvent le troll et les emotes aux vraies interactions.

  • YouTube Live : favorisĂ©e par les crĂ©atifs moins dĂ©veloppĂ©s, cette plateforme est plus intimiste et favorise le cĂ´tĂ© vidĂ©o, avec notamment un accès facilitĂ© aux rediffusions qui font partie intĂ©grante d'une chaĂ®ne. C'est Ă©galement l'endroit de diffusion prĂ©fĂ©rĂ© des joueurs mobiles, avec des outils leur permettant de partager leur passion plus facilement.

  • Mixer : plateforme assez rĂ©cente, elle tente de prendre sa place sur le marchĂ© Ă  gros coups de partenariats et publicitĂ©s. Je pense notamment au contrat d'exclusivitĂ© qu'a signĂ© Ninja, le plus gros streamer mondial, assurant ainsi un minimum de viewers sur cette plateforme. Bien qu'elle ne semble pas dĂ©coller pour le moment, seul l'avenir pourra nous dire si elle est Ă  la hauteur.

  • Periscope : rachetĂ©e par Twitter en 2015, cette application destinĂ©e aux portables ne se concentre pas rĂ©ellement sur le gaming. Favorisant les diffusions de notre quotidien, nous ne nous y intĂ©resserons pas ici.

  • Facebook Live : Ă©galement rarement utilisĂ©e pour la gaming, cette fonctionnalitĂ© du Facebook est principalement utilisĂ©e pour partager immĂ©diatement avec ses proches et non pas dĂ©velopper une communautĂ© internationale.

Audience

Comme le montre ce graphique des spectateurs moyens pour chaque ligue sportive aux Etats-Unis, l'Esport a clairement le vent en poupe. Avec le football américain pour seul adversaire, l'Esport s'impose dans les divertissements les plus prisés, et il n'est pas rare de voir des grosses compétitions dépasser le million de viewers simultanés !

Comme tu peux le voir sur le graphe du dessous, le nombre de spectateurs sur Twitch ainsi que de streamer n'a cessé d'augmenter depuis sa création. Cependant, là où le viewership a augmenté de 1130% en 7 ans, le nombre de diffuseurs s'est élevé de 2373%, c'est-à-dire deux fois plus. Dès lors, là où un streamer disposait statistiquement de 47 spectateurs en 2012, il ne lui en reste maintenant que 23. Grâce à l'accessibilité de la diffusion en directe, réservée autrefois aux professionnels bien équipés, de nombreuses personnes lambda se sont lancées dans l'aventure, s'accaparant par la même occasion une partie de l'audience. C'est pourquoi il devient de plus en plus difficile de se faire un nom, car le nombre de diffuseurs augmente bien plus vite que les nouveaux spectateurs, qui commence déjà à se tasser.

Voici en prime quelques sites riches en chiffres qui te permettront d'approfondir tes conaissances et d'assouvir ta curiosité !