Les skills dans les jeux

Lorsque tu joues aux jeux vidéo, tu es amené à développer un tas de compétences spécifiques afin de progresser. Tu t'en es sûrement déjà rendu compte, mais une grosse partie de ces compétences peuvent te servir dans ton quotidien. C'est en effet dur à admettre pour certains, mais il est indéniable que le jeu favorise l'apprentissage. En voici quelques exemples.

N.B. cet article se base sur un travail en psychologie que j'ai réalisé en collaboration avec Adrien Brimioulle.

L'esprit d'équipe

C'est une des notions les plus importante du jeu en ligne. Une bonne coordination est souvent la clé de la victoire quand il s'agit d'une partie en équipe, dont il faut séparer le jeu solo, moins rependu et dont je ne parle pas ici. Lors de l'avènement de l'Esport, nous avons vu des équipes professionnelles émerger, entraînant une augmentation du jeu coopératif. En raison des enjeux financiers, les teams se sont vues imposer des résultats à fournir, ce qui les a obligés à établir des entraînements pour accroître les performances individuelles et aiguiser les synergies entre les joueurs en vue des tournois à venir. L'équipe professionnelle, qui n'était avant que la somme des capacités de chacun, est donc devenue un ensemble cohérent de joueurs se connaissant et jouant tous en fonctions de leurs camarades. Ainsi, par l'esprit d'équipe, nous avons vu un accroissement du niveau global, chaque joueur étant boosté par ses "teammates", et ses lacunes étant compensées par le reste de l'équipe.

Le mental

En plus de s'entraîner à jouer, une préparation mentale est nécessaire afin de supporter le stress et la défaite, permettant ainsi de poursuivre le jeu en restant concentré. En effet, se retrouver en difficulté dans un contexte si compétitif peut vite faire flancher nos aptitudes à réfléchir : certains perdent leur moyens devant l'enjeu et voient leurs capacités diminuées par le stress, d'autres s'énervent au point de perturber leurs équipiers et empêcher tout le monde de jouer, et la liste de ce qui peut mal tourner dans notre tête dans un tel milieu ne s'arrête pas là. C'est donc pour palier à cela que des séances de gestion de soi sont organisées et que la préparation mentale est aussi importante. Bien que plus talentueuse, une équipe avec un faible mental aura du mal à parvenir à ses fins, car nombreux seront les obstacles qui pourront déconcentrer les joueurs mal préparés.

La persévérance

Il est une qualité importante que de rester motivé. Dans un milieu qui peut se révéler hostile et où la chance peut tourner, il est primordial de persévérer pour accomplir ce que l'on souhaite. Cette notion fait en quelque sorte partie du mental, car une équipe qui se décourage trop facilement passera certainement à côté de bonnes occasions. Au même titre qu'une remontée éclair dans un match de foot, la victoire est toujours jouable jusqu'à la dernière minute, et s'avouer trop vite vaincu est un signe de faiblesse qui va mettre les adversaires en confiance. C'est d'ailleurs un autre aspect que le jeu va développer : la confiance en soi. Avoir des équipiers qui vous félicitent, et être récompensé pour ses efforts font partie intégrante de la motivation d'un joueur.

Les réflexes

C'est un aspect auquel on ne pense pas forcément, mais devoir répéter le même mouvement avec fidélité jusqu'au point où il devient automatique (viser avec une souris, par exemple) s'appelle un réflexe musculaire, et c'est très utile. Ce type de réflexe est omniprésent dans les jeux vidéo car les joueurs doivent s'entraîner à prendre la bonne décision sans même y penser, et donc avoir en mémoire tous les mouvements nécessaires. Cette aptitude peut être utile dans la vie de tous les jours, car avoir des réflexes aiguisés n'est jamais un moins. Au même titre qu'un contre rapide sur un jeu de combat, on sera content de rattraper un objet qui tombe, sans même avoir réfléchi au mouvement à faire. À noter qu'un jeu vidéo peut être utilisé à des fins ludiques, pour apprendre les "bons réflexes"...

Le langage

Quoi de plus énervant qu'un allié qui ne comprend pas ce qu'on attend de lui ? Qu'à cela ne tienne, l'anglais est la solution universelle ! Lorsque les gens ont compris que la communication était primordiale pour la réussite d'un objectif en équipe, l'anglais s'est vite imposé comme la référence, étant très répandu et simple de compréhension. Ainsi, chaque joueur, peu importe d'où il vient, comprend et est facilement compris par ses pairs, ce qui est évidemment un énorme gain de temps et apporte de la fluidité dont le cerveau a bien besoin quand il doit se concentrer sur autre chose. C'est pour cela que les teams professionnelles, à l'exception de celles composées uniquement de joueurs de même nationalité, ont imposé l'anglais à tous leurs joueurs. C'est donc naturellement que l'individu le plus lambda devient à l'aise en anglais, rien qu'en jouant tous les jours en devant se servir du langage. À noter qu'Internet à fortement poussé le niveau en langues de la jeunesse, en la confrontant tous les jours à l'anglais sur le net, certains sites spécifiques n'étant pas forcément traduits.

La culture générale

À l'inverse de ce que peuvent penser certains réfractaires, les jeux vidéos ne sont pas abrutissants, et certains se sont même fait le devoir de nous apprendre des choses. Même si on ne parlera pas des jeux à vocation entièrement éducative, il faut tout de même noter que nous acquérons du savoir par le jeu, quelqu'en soit le thême. Que ce soit des connaissances militaires grâce à un jeu de guerre sérieux, ou le vocabulaire du football sur FIFA ou encore la mythologie sur Assassin's Creed, nous ne ressortons jamais plus bêtes d'une session vidéo ludique.